• La cuisine ou le temps retrouvé

    Voici la cuisine, photographiée à différentes heures du jour, ainsi la lumière révèle quelques détails ici ou là.

    On peut voir que les murs attendent leur plinthe, la porte doit avoir une poignée (ainsi que la fenêtre) et un encadrement. Il reste quelques finitions à faire (dont la mise en place des meubles et d'un luminaire) qui suivront en même temps que je ferai les autres pièces (je vais passer à l'étage). 

     

    Chez ma grand-mère il y avait, dans sa cuisine, un grand placard (avec une double-porte en bois).

    Il recélait le sucre, le café à moudre, la réserve de boîtes en métal remplies de gâteaux secs, les confitures, les bonbons et les tablettes de chocolat... (entre plein d'autres choses).

    C'était un placard qui sentait bon les grains de café...

    Pour l'instant, celui-ci est vide...
    Les portes sont fonctionnelles grâce à des gonds (faits suivant la technique expliquée page 36 de mon livre).


    Bien que cette cuisine soit plutôt vetuste, puisqu'elle aurait bien besoin d'une réfection de plomberie et qu'elle soit loin d'être fonctionnelle, il y a quand même un petit accès à un cellier (imaginaire) grâce à une porte en bois (factice, elle est réalisée directement sur la cloison de séparation)

    J'ai transformé la porte d'accès à la cuisine en remplaçant les panneaux  supérieurs (qui étaient pleins) par une vitre imitant le verre cathédrale (suivant ma méthode).

    où un frigo pourrait y trouver une place et où l'on pourrait stocker les légumes et fruits frais du jardin.


    La touche fonctionnelle (pas visible, pour l'instant) résidera dans une cuisinière à induction, munie d'un four à chaleur tournante (tant qu'on y est, hein...), le principal est respecté, on pourra faire des gâteaux, des tartes et des chocolats chauds dans cette cuisine...


    Que demander de plus ? :)


     

    Au sol, il y a une imitation de carreaux de ciment, très en vogue au XIXe et au début du XXe siècle. Le plafond est recouvert de bois teinté et de poutres peintes. L'évier est posé sur des murets de briques (c'est un ensemble que j'ai un peu modifié en ajoutant de l'enduit sur les murets).

     


    C'est l'occasion de vous parler d'une série de livres pour les gourmands et les gourmets, la Cuisine des Peintres et des Écrivains et plus particulièrement des ouvrages consacrés à la cuisine selon Proust.

     

    La présentation de l'éditeur :

     

    « La cuisine selon Proust recrée sous nos yeux l'univers de l'un des plus grands écrivains français, magicien des mots mais aussi des saveurs. Né de souvenirs surgissant alors que l'auteur déguste une madeleine,  À la recherche du temps perdu est en effet nourri de comparaisons gustatives, d'allusions culinaires, jetées çà et là par un esthète gourmand. Repas de famille, dîners de garçons, réceptions mondaines : à travers de très larges extraits littéraires et la reconstitution des atmosphères et recettes de l'époque, La cuisine selon Proust nous invite à la table des Verdurin, de Charles Swann, de la duchesse de Guermantes, pour revivre ces moments privilégiés, témoins d'un art de vivre oublié. »

    Éditions du Chêne

     

    Je vous souhaite un bon appétit !


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Isabel Estevez Vazqu
    Dimanche 20 Novembre 2011 à 02:16
    La obra de Proust, el carácter que el imprimía a la cocina, es toda una evocación de sabores y emociones..
    2
    suzon
    Dimanche 20 Novembre 2011 à 09:13
    Waouh.... la cuisine, une merveille !
    3
    alice
    Dimanche 20 Novembre 2011 à 10:46
    Effectivement Léa, cette série de livres, est superbe : Ils savent nous remettre dans l'ambiance, du peintre, de l'écrivain, dans son "atmosphère"; enfin bref ils sont parfaits ! Et les photos collent parfaitement à l'artiste traité ! Que de points communs entre certains miniaturistes !!!
    4
    catherine
    Dimanche 20 Novembre 2011 à 12:54
    Superbe! Les briques, le plafond en plancher brut, les carreaux de ciment coloré : c'est tout à fait le style de Gerberoy. Ma grand-mère aussi avait un placard de ce type mais il sentait le cornichon ( pas très romantique mais délicieux) j'attends demain avec impatience.
    5
    Atelier de Léa Profil de Atelier de Léa
    Dimanche 20 Novembre 2011 à 23:11
    Je suis très contente de m'approcher du style de Gerberoy, sans connaître, ça me donne très envie de visiter cette région, maintenant. Merci, Catherine pour vos impressions en direct de « là-bas ». :D Merci à toutes...
    6
    joss
    Mardi 24 Janvier 2012 à 20:41
    une cuisine magnifique entre l'époque et le moderne, la présentation en est sublime et des livres pour allècher nos papilles, de plus de la littérature, mais c'est magique !!!!!! bravo, j'aime beaucoup !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :