• La période d'Halloween est toujours un peu particulière pour moi.

    Je ne sais pas bien pourquoi, je trouve que c'est un thème qui se prête à mille et une versions et à des interprétations qui n'ont finalement plus grand-chose à voir avec les codes traditionnels.
    Et c'est justement ce qui me plaît.

    Je crois que ce sont les couleurs chaudes mêlées à la lumière froide automnale qui m'inspirent.
     
    C'est aussi l'occasion rêvée pour faire des chats noirs, travailler des étoffes jaune orangé, vieux rose, et noires sur lesquelles ressortent les fragiles notes blanches ou écrues des dentelles anciennes.

    Cette année, je ne me suis pas laissée envahir, comme l'année dernière où, plongée dans mes créations, j'avais dû opter pour trois ambiances différentes, in fine.

    Cette fois, je me suis concentrée sur le personnage central Miss Pumpkin, ses chats et ses poupées… et comme je prépare également activement le prochain salon parisien (Paris Création du 30 novembre), j'ai fait une autre nouveauté qui en a profité pour s'inviter dans le jardin (précautionneuse et un peu frileuse, elle a tenu à garder son manteau, car tout de même il reste bien de saison…)

    À bientôt et très belle semaine. ♥ Léa

     

    votre commentaire
  • En cette journée symbolique, je viens vous souhaiter une belle fête de Saint-Valentin.

    N'oubliez pas que ce n'est pas seulement la fête des amoureux, mais c'est surtout la fête de l'amour et de l'amitié, plus généralement…
    De plus, normalement ce n'est même pas la fête des amoureux, puisque c'est la fête des célibataires… c'est un peu différent, mais bon… ne chipotons pas.

     

     

     

    À bientöt… ♥ Léa


    votre commentaire
  • Ce SIMP 2013 est également l'occasion, pour moi, de fêter un anniversaire, car cela fait exactement 15 ans (depuis le 22 mars 1998) que je participe à des expositions avec mes créations, je viens de m'en rendre compte en commençant cet article… 
     
    Merci du fond du cœur à toutes les personnes qui me suivent depuis tout ce temps (et même avant… ^^)…
     
    Voici la nouvelle collection printemps-été 2013 de mes petites chatonnes.

    Elles sont accompagnées par des ours et des poupées (qui portent les petites robes que je vous avais montrées un peu avant Pâques… 
     

    Je vous laisse en leur compagnie. À bientôt. ♥ Léa
     
     

     

    Après la coquette en rose créée pour le SIMP 2012,
    cette année la coquette est en bleu…
     

     





     

    2 commentaires
  •  

    Ah làlà, que le temps passe vite…


    Déjà plus d'un mois sans article, alors je n'ose pas vous dire que je suis débordée, et pourtant… C'est le cas !


    Outre les projets dont je ne peux pas encore parler (eh non, j'ai rien dit…), le musée est en attente, pour l'instant, j'ai dû le ranger pour pouvoir avoir suffisamment de place pour préparer le prochain Paris Création.
    Le salon se tient le 25 novembre, cette année, et euh… il ne reste plus beaucoup de jours pour… me mettre à la création…

    De nombreux imprévus, cet été et jusqu'à présent, ont quelque peu ralenti mon rythme de travail habituel, mais j'espère pouvoir me concentrer, maintenant. (Oui, oui, je l'espère…)

     


    Ce mois-ci, j'ai eu la belle surprise de découvrir dans le Miniaturas no 175, deux pages consacrées à mes personnages-chats.
    Oh, que ça fait plaisir…


    Voilà une bonne occasion pour rédiger un article, et vous le faire partager.
     

    La revue espagnole que l'on ne présente plus et qui fait la joie des miniaturistes du monde entier est un véritable recueil regroupant à la fois, des artistes, des artisans, ainsi que de magnifiques collections privées que l'on ne peut voir, pour certaines, uniquement dans les pages de Miniaturas.

    Je tiens à remercier Madelva pour sa gentillesse, la passion qu'elle transmet et qui continue de nous ravir au fil des mois et des années.

     

    À bientôt, je vous souhaite un magnifique week-end…


    votre commentaire
  • Lorsque je vous avais présenté les nouveautés créées pour le SIMP parmi elles se trouvaient deux écolières dont je n’avais pas diffusé les photos.


    Je les gardais pour… la rentrée, eh oui, les vacances sont finies.

    Comme j’avais eu l’occasion également de le dire, à ce moment là, je gardais l’exclusivité de ces deux nouveautés pour… la rentrée, eh oui, parce qu’il paraît que c’est la rentrée. (En même temps, faudrait habiter sur Mars pour avoir zappé cet événement…).

    Alors, les voici :


     

    5
    collage

     

    Et comme c’est… la rentrée (bah oui, quoi…), je n’ai pas resisté à vous faire lire ou re (re, re…) lire ce joli poème de circonstance de Jacques Prévert, mmmh… parce que… euh… ça ne serait pas la rentrée, par hasard ?
    (Ou pas.)

     

    EN SORTANT DE L'ÉCOLE

    En sortant de l'école
    nous avons rencontré
    un grand chemin de fer
    qui nous a emmenés
    tout autour de la terre
    dans un wagon doré

    Mais nous sur notre chemin de fer
    on s'est mis à rouler
    rouler derrière l'hiver
    et on l'a écrasé
    et la maison s'est arrêtée
    et le printemps nous a salués

    Tout autour de la terre
    nous avons rencontré
    la mer qui se promenait
    avec tous ses coquillages
    ses îles parfumées
    et puis ses beaux naufrages
    et ses saumons fumés

    C'était lui le garde-barrière
    et il nous a bien remerciés
    et toutes les fleurs de toute la terre
    soudain se sont mises à pousser
    pousser à tort et à travers
    sur la voie de chemin de fer
    qui ne voulait plus avancer
    de peur de les abîmer

    Au-dessus de la mer
    nous avons rencontré
    la lune et les étoiles
    sur un bateau à voile
    partant pour le Japon
    et les trois mousquetaires
    des cinq doigts de la main
    tournant la manivelle
    d'un petit sous-marin
    plongeant au fond des mers
    pour chercher des oursins

    Alors on est revenu à pied
    à pied tout autour de la terre
    à pied tout autour de la mer
    tout autour du soleil
    de la lune et des étoiles
    À pied à cheval en voiture
    et en bateau à voiles.

     

    Jacques Prévert

    Rentrée 2012-OK


     

    À bientôt…

     


    4 commentaires
  • Du bleu ciel, du gris, du blanc, du marron glacé, des tons doux et fanés pour cette autre série, trois autres chatonnes qui profitent, elles aussi, des jouets.


    Chacune s’est attribué le sien, et a trouvé son bonheur.


    Je sens qu'elles vont passer des heures à papoter… De quoi ? J'ai bien une petite idée…

    Laissons-les s'amuser…

    Belle soirée et à bientôt…


    votre commentaire
  • Poupées ou nounours ?

    Ah, la grande question !

    ─ Et si nous ne choisissions pas ?

    ─ Oh, quelle excellente idée, de toute façon, c’était décidé, mon nounours ne me quittera pas.

    ─ Le mien non plus… Mais que vont devenir les poupées ?

    ─ Ne t’inquiète pas, on ne les abandonne pas pour autant… Nous reviendrons les chouchouter lorsque nous serons revenues de notre petite promenade dominicale.

    ─ Chouette ! Allons-y ! (Et revenons vite, j’ai envie de jouer avec les poupées, moi…)

    Les deux sœurs sont bien d'accord, les jouets attendront leur retour de promenade.

    Leurs petites poupées mesurent 5,5 cm (debout), les « grands »  ours font 5 cm (debout), les « moyens » font 4 cm (debout), quant aux plus « petits » ils ne figurent pas sur ces photos.

     

    En attendant, je vous souhaite une belle semaine…Je continue la fabrication, eh oui, ce n'est jamais fini ! Il reste peu de temps avant le jour J.

    4 commentaires

  • Jane… Je cherchais un prénom qui rappelle la couleur jaune sans pour autant faire directement référence à celle-ci, et c’est Jane qui s’est imposé… Pourquoi, comment ? Allez-vous me demander…

    À une lettre près, (bien sûr, pour mes ami(e)s non francophones, ce texte n’aura peut-être ni queue ni tête, le mot « jaune » n’ayant pas du tout la même graphie, ailleurs, mais rassurez-vous, cela n’a que très peu d’importance…) Jane est très proche de jaune, en français, mais surtout, il se trouve que Jane est un joli prénom, et cela m’a suffi (référence à « jaune » , ou pas…) pour le donner à cette petite chatonne.

    Voilà, à présent que le choix du prénom est fait (et plus ou moins expliqué… ^^) passons aux présentations.

    Je vous présente donc… Jane (bien sûr ! :D), elle a enfilé son manteau tout douillet pour aller cueillir les premières roses (jaunes) de la saison…

    Il faut tout de même préciser, que nous avons, à Paris, depuis quelques semaines (euh, je dirais bien depuis… septembre dernier ^^, non, non, je n’exagère pas…) un temps, comment dirais-je… Bon, bref… ce n’est pas grave, de toute façon, à ma table de travail, il fait toujours beau… Les roses ont donc mis du retard à s’épanouir et il fallait bien se couvrir pour mettre le nez dehors.

    Jane, rêveuse, pense déjà au prochain rayon de soleil… à son prochain bouquet de roses…

    Les roses sont toujours faites d'après la technique que j'explique dans mon livre, les pétales et les feuilles sont découpés avec des ciseaux. Jane mesure 9 cm (10,5 cm, avec son chapeau).


    votre commentaire
  • Bonjour à tous,

     

    Ça fait du bien de vous retrouver…

     

    Tout d'abord, il faut que je vous dise que depuis février je prépare activement le SIMP. Durant cette période, je ne me suis concentrée que sur les créations miniatures que je présenterai au salon, le dimanche 24 juin 2012, à Paris.

     

    Le fait est que j'aimerais vous montrer quelques nouveautés d'ici-là, je vais donc essayer de faire quelques photos (entre deux averses et cieux d'automne de printemps, des plus capricieux…), en même temps que je continue de peaufiner les derniers détails.

     

    Je vais commencer par une petite chatonne, La coquette, elle mesure 9 cm (hors tout, c'est à dire de la semelle des chaussures au dessus du chapeau, le personnage mesure, quant à lui, 8 cm, c'est aussi ce que l'on appelle l'encombrement).
     

    Vous comprendrez aisément pourquoi je l'ai nommée ainsi.

     

    Elle aurait pu plaire à Delphine de Girardin, qui écrivait dans les Lettres parisiennes, en août 1837, « La coquetterie, c'est la véritable poésie des femmes. » Ou encore : « Une femme doit être coquette avant d'être inspirée. »

    Quoi qu'il en soit, cette petite coquette qui n'en fait qu'à sa tête, trouve fort à son goût le collier de perles et le chapeau un peu trop grand pour elle, dérobés dans l'armoire de sa grande sœur… Comme celle-ci a un grand cœur aucune chatmaillerie n'est venu ternir ce bel après-midi où calme et douceur demeurèrent les maîtres-mots, à la bonne heure…

      Je vous souhaite une douce soirée, à très très bientôt…

    5 commentaires

  • Wow... je ne sais pas par quoi commencer...?
    — Oh, bah, par le début, mais alors le début du début...
     
    En fait, je vous montre rapidement, une ébauche.
    C'est une ébauche parce que, pour l'instant, je n'ai pas terminé la robe.
     
    J'avais fait les accessoires, il y a quelques semaines, et j'avais l'intention de faire des articles/enigmes pour vous faire deviner de qui il s'agissait... mais et j'en suis désolée, juste avant le salon, je n'ai pas pu.
     
    Eh voilà que j'en arrive au salon.
    Super ! voilà, c'est tout ce que je peux dire, super rencontres, super retrouvailles, super papotages, etc. ^^
    J'ai encore eu de beaux cadeaux, dont je ne manquerai pas de vous parler d'ici... quelques jours, peut-être semaines, car j'ai entammé la rénovation de mon « chez-moi » le « vrai ». (Oh. ce sera du lessivage de murs et de la remise en peinture... mais bon, ça ne se fait pas tout seul... et puis... j'adooore le faire).

     

    J'en reviens à cette ébauche de personnage-chat, et vous avez sûrement deviné, de qui il est question, d'Angélique, la Marquise des Anges.
    Je reviendrai un peu plus tard pour plus de précisions bavardage sur ce projet.
     
    À bientôt !
     

    3 commentaires
  • Je vous l'avais promise,
    dans
    une réponse à un commentaire
    ,
    voici ma surprise  ;) !
     


    Et pourquoi ne pas la faire venir à Paris… pour changer…?
    Et comme c'est encore une adaptation
    à ma façon… j'ai juste utilisé mes photos

    (du Square d'Anvers, de Montmartre et de la Tour Eiffel)
    transformées en aquarelles pour illustrer cet article et lui donner une petite atmosphère parisienne.

    Ce personnage-chat s'est amusé à revêtir deux costumes différents,
    interprétés d'après les originaux.


    16 commentaires
  • Moui...bon, vous allez dire que je ne me suis pas foulée pour le titre... désolée :s !
     
    Il y a des jours comme ça qui peuvent marquer ou décider de toute une vie…

     

    Il était une fois… un conte moderne, dans un Paris de carte postale (et en plus dans le fabuleux quartier où je vis), j'ai nommé le merveilleux film (oh lala ça fait beaucoup de superlatifs, mais… après tout faut appeler un chat un chat.… mmh),
    c'est donc (oui je pense que c'est ce qui intéresse, en définitive) :

    Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain


    (je vous fais un « très court résumé », mais je ne raconte pas tout… mmh²)


    À ce personnage attachant et singulier, il ne manque qu'une chose, l'Amour… (de son point de vue)… puisque tout au long du film c'est ce qu'elle va rechercher, tant par les effets de ses bonnes actions que par sa timide quête, non moins téméraire (bah, oui faut voir le film pour comprendre, mais je ne vais pas vous en priver en vous dévoilant ses secrets, et encore, j'espère que vous êtes quand même nombreux à l'avoir vu), de son âme sœur (c'est peut-être un peu décousu non ? si vous n'avez pas encore décroché, tout va bien!).

    Oui, alors donc, j'en étais à : il ne lui manque qu'une chose (de mon point de vue), mais quoi donc ? Quand je dis « chose », je devrais plutôt dire une petite entité sympathique qui miaille © (c'est la contraction de piafer et miauler, si vous ne connaissez pas ce mot, c'est normal, je l'ai inventé — enfin je l'espère, surtout si ça existe que l'auteur se fasse connaître, je ferai une citation évidemment :s, c'est à dire que ça miaule, mais avec une petite voix. C'est un indice déjà. Attendez, je vais vous en donner d'autres. Parfois « pépère coussin, grand vagabond, doudou câlin, pot de colle, moulin à paroles, bouille à bisous, pataud timide, *chat-pardeur*, maître des lieux…» (bon, là, si vous suivez vraiment, vous aurez reconnu les propositions de l'un de mes sondages), et « des parcelles d'or, ainsi qu'un sable fin, étoilent vaguement leurs prunelles mystiques » (bon là, c'est de Beaudelaire… citation, donc ;(). C'est facile maintenant, non ? Il s'agit, bien sûr, d'un chat. :)

    Je ne sais pas pourquoi le metteur en scène (génial au demeurant) n'y a pas pensé. Il y a tellement de subtilités dans ce film, et pourtant pas de chat… mais, franchement, Amélie, c'est une fille qui devrait avoir un chat.

    Sur ce, je ne vais pas refaire le film, mais vu que mon univers, à moi, est peuplé de chats… quoi de plus normal que de faire mon « Amélie Chat » (tout à fait librement interprétée cela-dit ;)).

    J'avoue que ce ne fut pas simple, et d'une de retrouver des images où on la voit du haut en bas, (en fait, je ne me rappelle pas des chaussures qu'elle porte le plus souvent, alors, j'ai fait au feeling) et de deux, de la vêtir. Je me suis appuyée, en réalité, sur ce que j'avais sous la main, à savoir un coton noir à petits pois blancs, et… chouette, elle a justement une robe qui colle (euh, au tissu… of course…). Quant à son gilet vert, on va dire, qu'il est, à peu près, ressemblant, mais, honnêtement, je n'avais pas du tout envie de tricoter un gilet, parce que ça m'aurait pris trop de temps, et parce que je n'ai pas de laine verte, et parce qu'en plus, ça n'aurait pas convenu, car il aurait plutôt fallu une sorte de petit jersey très fin pour faire ce gilet, et je n'en ai pas… (bon voilà, ça c'est dit…).

    En réalité, tout est parti du nain de jardin.  C'est quasi un fil rouge dans le film (en tout cas, ça m'a marquée), car, afin de rendre son père moins triste et renfermé, Amélie décide de faire voyager le nain qui est l'objet de toutes ses attentions. Alors, évidemment, lorsqu'il reçoit des photos de ce petit bonhomme en plâtre qui l'a abandonné (en désertant mystérieusement et si subitement son jardin), posant devant le Kremlin de Moscou, la Statue de la Liberté à New-York ou L'Acropole d'Athènes… il ne comprend tout simplement pas, mais là encore je ne vais pas vous dévoiler l'intrigue si vous ne la connaissez pas. ^^  

    Bon et puis, voilà… je vous laisse vous balader dans un petit coin de Montmartre où Amélie s'est transformée en chat le temps d'un article sur ce blog parce que j'avais envie d'en faire un personnage-chat.

    Je ne vous dis pas le nombre de fois où j'ai indiqué où se trouvent le Café des 2 moulins  de la rue Lepic ainsi que l'epicerie de Mr Collignon de la rue des Trois Frères. Cela-dit, heureusement que l'on ne m'a pas demandé où était passée la cabine téléphonique qui se trouve en plein milieu de l'esplanade du Square Willette au pied du Sacré Coeur, parce qu'elle est complètement imaginaire, dans le film. De même, lorsque l'on a fini de descendre la rue Lepic après avoir fait l'inventaire des commerçants et des odeurs du lieu, on ne se retrouve pas devant la station de métro Lamarck-Caulaincourt :D (enfin, ça c'est juste pour être pointilleuse sur les détails et sur l'exactitude).

    Je vous passe justement plein d'autres détails qu'il faut vraiment découvrir dans le film, et entre le choix de certains noms, des dialogues « surréalistes », des effets spéciaux très spéciaux, je crois qu'autant de fois l'on voit ce film, autant de fois l'on en découvre de nouveaux. Vous ne verrez plus jamais, notamment, les photomatons de la même manière. ;) 


    8 commentaires
  • Personnage Chat créé en pièce unique pour le SIMP du 20 juin 2010


    votre commentaire
  • Personnage Chat créé en pièce unique pour le SIMP du 20 juin 2010


    votre commentaire
  • Personnages Chats créés en pièces uniques pour le SIMP du 20 juin 2010


    votre commentaire
  • Personnage Chat créé en pièce unique pour le SIMP du 20 juin 2010


    1 commentaire
  • Personnages Chats créés en pièces uniques pour le SIMP du 20 juin 2010


    votre commentaire
  • Personnage Chat créé en pièce unique pour le SIMP du 20 juin 2010


    votre commentaire
  • Ce personnage Chat m'a été inspiré par l'affiche du film "The Duchess"

     

    Je n'ai pas pu le présenter à Paris Création car je n'avais pas eu le temps de le finir...
    il restait les escarpins à lui faire...

     

    > à noter que la robe originale est beaucoup moins jaune que sur cette affiche,

    mais c'est précisément cette couleur que j'avais envie de reprendre pour habiller mon personnage Chat


    votre commentaire
  • Création en pièce unique pour le SIMP du 21 juin 2009


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique