• ♪ April in Paris, this is a feeling
    No one can ever reprise ♪

     

    La rétrospective d'avril sera un peu plus courte que les précédentes (enfin, il me semble), car je ne vous cacherai pas que j'avais passé la moitié du mois à ne me consacrer qu'aux créations de Pâques (et l'autre moitié à d'autres choses… pas toujours miniatures).

    ♥ Je vous remercie aussi pour tous les beaux commentaires que vous m'avez laissés sur le dernier article, je n'ai pas pu vous répondre individuellement, mais je vous ai lu avec beaucoup d'attention et toujours avec une grande joie. ♥

     

     

    En avril à Paris, nous avons même pu nous découvrir d'un fil tellement il a fait doux.

    Je vous souhaite un très joli mois de mai, durant lequel, vous le savez, vous pouvez faire tout ce qu'il vous plait. :)

     

    À très bientôt, ♥ Léa


    votre commentaire

  • Je profite de cet article pour faire un petit hommage à la grande artiste peintre  Berthe Morisot, « la dame en noir » et la première femme impressionniste.

    J'avais l'intention d'habiller un personnage qui lui ressemble, mais je n'ai pas encore trouvé le temps de terminer sa tenue, bien que cette « petite robe noire » lui siée à merveille, il manque tout de même des finitions. Cependant, comme je vais avoir beaucoup de nouvelles à vous faire partager, d'ici peu, si je retarde encore la publication de cet article-là, je risque de ne plus pouvoir le faire…

    Je n'ai créé que la coiffure, pour l'instant, en remplaçant entièrement les cheveux d'origine de ce personnage par une matière en mohair me permettant de donner du flou, de faire également des boucles et de laisser des mèches lisses, je ne voulais surtout pas une coiffure trop apprêtée, pour cette personnalité plutôt simple et surtout considérée comme étant « rebelle ». J'ai essayé d'obtenir le genre « coiffé décoiffé » que j'affectionne tout particulièrement.

     

    Je pensais lui ajouter une blouse tachée de peinture comme j'imagine la peintre vêtue lorsqu'elle se mettait devant son chevalet et comme on peut la voir dans le très beau téléfilm de Caroline Champetier qui retrace principalement la rencontre entre Berthe Morisot et Édouard Manet.

     

    « 1865. À 25 ans, Berthe Morisot rêve de vivre de sa peinture, de ne jamais se marier, et de toujours rester avec sa sœur Edma. Ses parents ne voient pas leur existence sous le même angle et lui façonnent déjà un destin plus conforme à celui de l'époque. Berthe se rebelle et sa rencontre avec Manet va bouleverser sa pensée, sa relation avec sa sœur, questionner son rapport à la peinture et son rapport au monde. Le destin d'une femme qui deviendra la première peintre professionnelle et la première impressionniste. » Source

    Cependant, sur mes photos, vous constaterez qu'il y a un petit mélange des genres, toutes les toiles présentées ne sont pas de Berthe Morisot… ni de la même époque.

     

    Malgré tout, j'ai ajouté un petit clin d'œil à l'un de ses ancêtres, puisque la mère de Berthe est l'arrière-petite-nièce du peintre Jean-Honoré Fragonard qui a peint Les hasards heureux de l'escarpolette.

     


    Je voulais juste faire une ambiance, prétexte à vous montrer mes mallettes de peinture et chevalets de table (vous les avez probablement déjà aperçus lors des précédentes rétrospectives, cette année, ça fait trois mois que les photos attendent sagement dans leur dossier que je puisse les réunir dans un article), en y associant symboliquement cette artiste originale et précurseur de la fin du XIXe siècle, et en attendant de pouvoir lui consacrer un véritable article.

    Cela dit, j'avais l'intention de vous prévenir que j'avais certainement fait également un anachronisme (même s'il est tout à fait volontaire, je préférais le signaler)… mais étant quand même dans le doute, j'ai voulu vérifier, au cas où…

    Eh non… Je n'ai pas fait d'anachronisme en laissant la pochette Canson « le papier des artistes » près de Berthe. ^^
    En effet,
    cette société spécialisée dans la papeterie existe depuis 1552… Oh làlà, je n'aurais jamais pensé qu'elle était si ancienne.

     

    J'ai fabriqué cette mallette de peintre avec un bois très fin que j'ai teinté.
    Elle mesure 3 cm (L) X 2,3 cm (l) X 0,8 cm (H) (fermée).
    L'intérieur est fait de compartiments en métal.
    J'ai apporté beaucoup d'attention aux détails.
    Tout est collé, sauf la palette, les 2 pinceaux, et la pochette Canson qui est fermée.
    Les pinceaux sont en bois, le mélangeur et les huit tubes sont en métal, la plaque d'aquarelles est imprimée, les flacons sont en verre, la palette est en bristol recouvert d'un chromo ancien.

    Cette mallette vous rappellera les peintres et l'ambiance de la Place du Tertre à Montmartre, un endroit historique célèbre et incontournable de Paris.


    Les chevalets de table sont faits avec des lattes et des carrelets en bois et j'ai reproduit le modèle (presque) exact que j'ai en déco dans mon salon (après qu'il m'ait servi longtemps, lorsque je peignais, c'est pour cette raison qu'il a souvent été relooké ; au départ, il était en bois naturel, puis je l'avais teinté au brou de noix, puis je l'ai repeint tout en blanc… pour s'accorder avec les diférents décors selon les époques, de la pièce).

     

    Vous aviez déjà pu voir la version teintée dans le salon de la fleuriste.

    (À gauche, l'inspiration, c'est-à-dire, la table de mon salon telle qu'elle était en 2005, et à droite, l'interprétation en miniature, dans le salon de la fleuriste.)

     

     

    Je vous souhaite une très belle semaine, remplie de couleurs et de gaité.
    À bientôt, ♥ Léa


    2 commentaires
  • Bonjour, 

     

    Je fais cet article pour vous prévenir que depuis plusieurs jours, les commentaires que je reçois sur CE blog ne peuvent pas être validés pour la simple et bonne raison qu'ils n'apparaissent pas dans mon administration.

    D'après le servive technique, ils sont « perdus » et tout est mis en œuvre pour réparer cet incident qui est général et concerne tous les blogs hébergés sur cette plateforme. 

    Je vous prie de m'excuser pour ces désagréments, bien indépendants de ma volonté, ne pouvant par ailleurs pas voir vos coordonnées dans les notifications que je reçois.

    Dès que ce problème aura été résolu, je suprimerai cette note d'information.

    À bientôt,
    Léa

     

     

     


    votre commentaire
  • Pâques est résolument champêtre, cette année, dans mon univers en miniature et j'ai décidé de faire mon petit « vide-grenier » en extérieur, cette fois-ci, avec pour décor le jardin du musée.
     


    Évidemment, les lapins et les poupées, s'en sont donné à cœur joie parmi les moutons qui étaient bien plus à l'aise dans l'herbe toute fraîche.
     

     

    Les petits chapeaux victoriens sont faits avec la paille de Michèle Herpin ♥.
    J'ai l'intention de faire un article consacré uniquement à cette magnifique paille et à la fabrication d'un chapeau, ça viendra un peu plus tard.

    Elle est idéale pour créer des accessoires aussi petits (ces chapeaux de poupées font à peine 1 cm de large à l'arrière, et 1,3 cm de haut à l'avant).

     

     

    Les jonquilles sont toujours faites sur le même principe que la plupart des fleurs que je fabrique de toutes pièces, avec du papier crépon (préalablement coloré en deux tons de jaune), le tout (feuillage compris) découpé à la main, avec des ciseaux.

    Le lierre, quant à lui, est réalisé avec des feuilles de différentes tailles prédécoupées que je trouve chez Pascale Garnier ♥, parmi ses nombreux kits de fleurs de toutes sortes.

    Par contre, les roses sont de la même fabrication que celles que j'avais utilisées pour le rosier grimpant de la Villa des Roses. Elles sont en papier plus épais que le crépon, et le résultat n'est pas comparable à des roses faites avec les kits de Pascale ou selon ma méthode, car elles sont beaucoup moins détaillées, mais elles ont le grand avantage d'être assez réalistes pour faire un décor, dans un coin de jardin, relativement « rapidement ».
    Je vous donne le lien où vous pouvez trouver ces bouquets de 24 roses, sur le nouveau site de Dentelles et Ribambelles.

     

     

    Et pour couronner le tout, le soleil aussi s'est invité, dans le jardin.

     

     

    Ce qui est amusant, c'est vous voyez sûrement cette petite demoiselle, de manière « archi démesurée », sur votre écran, puisqu'elle ne mesure que 5,5 cm en tout et pour tout. ^^


    Le jardin à repris un peu de couleurs, il accueille roses et dentelles, pour ce long week-end de Pâques que je vous souhaite doux et agréable.

    À très bientôt, ♥ Léa


    votre commentaire
  • Mes amis,

    Ne vous inquiétez pas si je ne suis que très peu présente, ces jours-ci.
    Je suis très occupée, car je prépare (entre autres) le SIMP, j'ai déjà fait plein de nouveautés, plus ou moins nouvelles ^^, car à chaque fois que je pense à tout ce qu'il faut faire pour recouvrir / remplir une table de 2 m² (à peu près…), eh bien, à chaque fois c'est pareil, c'est comme l'angoisse de la page blanche… et puis finalement, à chaque fois, elle finit par se remplir, cette page table…

    Bref, si je fais une pause et cet article aujourd'hui, en pleine phase créative, c'est parce que mon blog bugue. Lol

    Quel rapport allez-vous me dire ?
    Eh bien il y en a un et je vais de ce pas vous le raconter.

    Il se trouve que depuis quelques semaines, mon blog (celui-ci) se trouvant sur une plateforme qui a été contrainte de changer ses serveurs, rencontre quelques dysfonctionnements, et parmi ceux-là tous les commentaires qui me sont laissés « ici » ne peuvent pas être validés, mais… heureusement, je peux les voir… :D
    Et voilà où je voulais en venir.

    Il y a quelques jours, Suzanne, une dame québecoise m'a gentillement laissé un très beau commentaire sur ce blog.
    Et elle a bien fait, car elle m'a permis de découvrir et admirer son travail.

    Je vous donne son lien, là où vous pouvez voir son interprétation d'une maison française à l'échelle 1/15 : La galerie de Suzanne sur DeviantART

    Voici la maison française de Suzanne dans son ensemble, mais sur ses pages il y a tous les détails.

     

    Les photos appartiennent à Suzanne.


    Je suis vraiment très heureuse de vous la présenter, et j'en profite pour vous faire savoir que la rubrique de « vos créations » est en cours de mise à jour.
    Je dois encore ajouter des articles consacrés à de nouvelles maisons (avec Facebook, j'en découvre régulièrement, mais j'ai du mal à suivre, car il y en a beaucoup ^^), Pipi Turner a également publié la deuxième partie en vidéo de l'évolution de sa maison, je dois mettre à jour son article.

    Je ferai tout cela, si ce n'est avant le salon de juin, très sûrement juste après. ;)

    En attendant, je vous souhaite une très belle semaine et vous dis à bientôt.

     


    votre commentaire