• Conte africain

     

    Un enfant demande à son père :

    - Dis papa, quel est le secret pour être heureux ?

    Alors le père demande a son fils de le suivre ; ils sortent de la maison,
    le père sur leur vieil âne et le fils suivant à pied. Et les gens du
    village de dire :

    - Mais quel mauvais père qui oblige ainsi son fils d'aller à pied !
    - Tu as entendu mon fils ? Rentrons à la maison, dit le père.

    Le lendemain ils sortent de nouveau, le père ayant installé son fils sur
    l'âne et lui marchant à côté. Les gens du village dirent alors :

    - Quel fils indigne, qui ne respecte pas son vieux père et le laisse aller
    à pied !
    - Tu as entendu mon fils ? Rentrons à la maison.

    Le jour suivant ils s'installent tous les deux sur l'âne avant de quitter
    la maison. Les villageois commentèrent en disant :

    - Ils ne respectent pas leur bête à la surcharger ainsi !
    - Tu as entendu mon fils ? Rentrons à la maison.

    Le jour suivant, ils partirent en portant eux-mêmes leurs affaires, l'âne
    trottinant derrière eux.

    Et les gens du village firent encore des remarques :

    - Voilà qu'ils portent eux-mêmes leurs bagages maintenant ! C'est le monde
    à l'envers !
    - Tu as entendu mon fils ? Rentrons à la maison.

    Arrivés à la maison, le père dit à son fils

    - Tu me demandais l'autre jour le secret du bonheur ? Hé bien peu importe
    ce que tu fais, il y aura toujours quelqu'un pour y trouver à redire.
     
    Alors fais ce qui te plaît et tu seras heureux ...



  • Commentaires

    1
    SOLEYADA
    Lundi 20 Février 2006 à 00:38
    Trés juste, et pourtant on ne peut ignorer totalement le regard des autres !
    2
    visiteur_L
    Lundi 20 Février 2006 à 22:11
    Tu as parfaitement raison Soleyada, mais, ce regard des autres ne doit pas influer sur ton chemin de vie...je crois que c'est ce qui ressort de ce texte.
    3
    visiteur_Rollingston
    Samedi 4 Mars 2006 à 23:01
    Je suis entièrement d'accord : il ne faut pas se laisser influencer par le qu'en dira-t-on. Comme disait Saint-Augustin : "Aime et fais ce que tu veux"
    Fanfan
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :